Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SPORT

Les élections pour le renouvellement du bureau exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF) se tiendront bientôt. Ce jeudi 5 mars 2020, l'ex PCA du Rail club du Kadiogo (RCK) a annoncé sa candidature, ce une semaine après que certains anciens joueurs aient demandé au Colonel Sita Sangaré, président sortant, de se représenter.


Après avoir vu sa candidature rejetée en 2016 par la commission de validation des candidatures pour passeport invalide, Amado Traoré revient cette convaincu que "c'est l'heure" du changement. «Nous pouvons créer et innover afin de redonner des forces à notre football, lui apporter la sérénité et réaliser l’unité de ses acteurs par la promotion d’une culture du destin en commun», fait-il remarquer d'entrée.

Pour le candidat déclaré, le Burkina a des ressources certaines et des atouts de taille pour réussir dans le domaine du football. Il cite à titre d’exemple les centres de formations qui sont portés par des «promoteurs passionnés et qui sont de plus en plus académiques, créatifs et énergétiques. Ces centres de formations sont la pépinière qui fournira au football burkinabè, des athlètes séduisants de technicité et efficaces de résultats.»

Face donc aux multiples défis dont la FBF devra relever, Amado Traoré dit être convaincu qu’avec une «vision claire, une action planifiée et un langage de vérité», lui et son futur bureau pourront récréer la confiance et rassembler tous les acteurs autour d’un idéal commun qui est l’essor du football burkinabè sur l’échiquier africain et mondial.

«Je suis plus que jamais persuadé que le football burkinabè a besoin d’une équipe fédérale avisée, ayant une mission bien définie, une vision claire et des objectifs ambitieux et réalisables pour aborder un changement de cap à la fois organisationnel et relationnel», précise M. Traoré qui bénéficie du soutien de l’ex-ministre des Sports, le colonel Yacouba Ouédraogo dit YAC, de l'ex international Zico et bien d'autres acteurs majeurs du football burkinabè.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir