Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

, Arsène Macaire Kaboré, président de la Fédération burkinabè de pétanque

SPORT

La conférence des présidents des fédérations sportives de pétanque d’Afrique se tient du 24 au 26 mai 2019 à Grand Bassam en Côte d’Ivoire. Au terme des travaux de cette conférence, il est attendu la création de la nouvelle Confédération africaine de pétanque (CAP).

Ils sont venus du Burkina Faso, de la Libye, de l’Iles Maurice, du Sénégal, de Djibouti, du Mali, des Seychelles, de la Mauritanie, du Maroc, du Niger, du Gabon, de Madagascar, de l’Algérie et des Comores. Parmi ces pays, les Comores, l’Algérie, l’Iles Maurice et la Libye se sont fait représenter par procuration. Les autres pays bien représentés par leurs premiers responsables ou représentants, auront à porter la réflexion sur «l’impérieuse» création de la Confédération africaine de pétanque. Il s’agira donc pour l’essentiel, de jeter les bases de la redynamisation de la nouvelle faitière, pour une pétanque africaine de retrouver ses lettres de noblesses.

A l’ouverture des assises, le président de la Fédération ivoirienne de pétanque (FIP), Léopold Vincent Touré, a fait remarquer qu’il y a un vide juridique et de structure qui existe au niveau de cette discipline qui pourtant, glane pas mal de lauriers à l’international. « Lorsque nous constatons que les activités de la pétanque ne fonctionnent pas comme il se doit, nous avons juridiquement le devoir et le droit, de nous retrouver entre nous boulistes et pratiquants de la pétanque pour réorganiser et redynamiser la pétanque», a laissé entendre Léopold Touré.

Pour le président de la FIP, il est inconcevable que la pétanque africaine qui fait des merveilles au plan international, soit victime de querelles personnelles et égoïstes, par la volonté de certains membres de la CASB en place dirigée par le Béninois Ibrahima  Idrissou. Les débats porteront donc sur le «Dysfonctionnement de la Confédération africaine des sports boules, «L’Attitude de la CASB et de la Fédération internationale de pétanque et du jeu provincial (FIPJP) à l’égard des fédérations africaines, notamment celles de Madagascar, du Burkina et de la Côte d’Ivoire» et la «Création de la Confédération africaine de pétanque.»

Tout en marquant sa solidarité avec le Burkina, l’Algérie, le Mali et le Niger qui traversent des moments difficiles au plan sécuritaire et politique, le président Touré a invité les uns et les autres à la solidarité et surtout, à travailler pour que rayonne la pétanque africaine à l’international. Le Burkina fortement représenté à l’occasion avec à sa tête le président de sa Fédération, Arsène Macaire Kaboré, est très courtisée pour assurer la présidence de cette nouvelle faitière de la pétanque africaine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir