Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SPORT

Les Etalons du Burkina croisent les crampons avec les Mourabitounes de la Mauritanie ce vendredi 22 mars 2019 au stade du 4-août de Ouagadougou. Match comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN Egypte 2019, les Étalons qui ont l’obligation d’une victoire vont devoir aller au front sans Dylan Ouédraogo, Patrick Malo, Alain Traoré (blessés) et Bertrand Traoré incertain.

Les poulains de Paulo Duarte ont l’obligation d’une victoire avant d’espérer que le Botswana tienne tête à l’Angola dans cette poule. Mais à la conférence de presse d’avant match ce jeudi, l’entraineur des Étalons s’est montré peu rassurant. En effet, quatre joueurs de Duarte sont à l’infirmerie. Malgré ce handicap, il entend jouer crânement ses chances.

Mais pourquoi convoquer des joueurs blessés ? A cette question, Paulo Duarte fait remarquer que ce ne sont que des blessures passagères. Pour le cas de Bertrand Traoré, Duarte dit attendre la dernière réaction du joueur avant de décider s’il jouera ou pas. «C’est un coup dur pour moi mais je ne peux pas faire autrement. C’est malheureusement la réalité des joueurs burkinabè. A chaque match, il y a des blessés. En plus, le Burkina n’a pas assez de joueurs en Ligue 1», argumente Duarte.

Contrairement à homologue burkinabè, Moustapha Sall, l'entraineur de la Mauritanie n’a qu’un seul joueur à l’infirmerie. L'entraîneur se réjouit de cette situation et entend jouer pour le prestige afin de donner une belle image de la Mauritanie. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir