Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SPORT

L’ASFB et le RCB, deux clubs mythiques de football à Bobo-Dioulasso, ont été sommés de quitter leur terrain d’entrainement. La situation a entrainé la colère des supporters qui ont battu le pavé le samedi 17 novembre 2018 pour exprimer leur refus catégorique à cette injonction du gouvernement et du maire de la ville.

Le jour est bien est bien choisi pour cette marche qui est intervenue à la veille du match Burkina-Angola dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019. Comme pour dire aux euphoriques du football et à l’ensemble des burkinabè réunis derrière leur Onze national, les Etalons, que le football local est victime d’une tentative de destruction. De surcroit de la part des autorités elles-mêmes.

Ainsi, c’est une grande foule de supporters, et même ceux des autres clubs de la ville, qui s’est mobilisée derrière les dirigeants de l’Association sportive des fonctionnaires de Bobo du Racing club de Bobo pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme arbitraire. 

Partie de la place Tiéfo Armoro à 9h, la procession a été accueillie devant le gouvernorat de la région des Hauts Bassins par le secrétaire général de la province du Houet, Ibrahim Ouédraogo. Ce dernier a reçu la lettre de protestation pour la remettre à qui de droit.

A l’origine de la colère, une décision gouvernementale de vouloir délocaliser les deux clubs de leurs terrains d’entrainement afin d’aménager l’espace pour l’hippisme exclusivement. Le maire ne tardera pas non plus à leur adresser une note à cet effet.

Il s’agit en fait d’une espace situé au quartier Diarradougou (secteur 2). Séparés par un mur mitoyen, les terrains de l’ASFB et du RCB sont également exploités par des cavaliers pour leur sport. Malgré leur cohabitation régulièrement émaillée de heurts, les footballeurs ne s’attendaient pas à être délogés au profit des pratiquants du sport équestre. Surtout qu’ils y étaient installés depuis plusieurs décennies.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir