Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Quinze vélomoteurs, cinq téléviseurs, six téléphones portables, trois boomers, deux cartons de ventilateurs, un véhicule et la somme 500 000 francs CFA, tel est le lot de matériels saisi par le commissariat central de police de la ville de Ouagadougou entre les mains de six délinquants.

Spécialisés dans les vols et recels d’engins à deux roues, ces malfrats, tous des repris de justice et dont l’âge est compris entre 17 et 54 ans, écumaient la capitale du Burkina Faso.

A l’instar de plusieurs réseaux de malfrats déjà démantelés par les services de police, le mode opératoire de ces deux groupes consistait à identifier les lieux de fréquentations de leurs victimes, à visiter nuitamment leurs domiciles en emportant avec eux tout objet de valeur, et les biens ainsi acquis écoulés sur le marché grâce à des receleurs.  

Aussi, la police nationale, une fois de plus, traduit sa reconnaissance à tous ceux qui ont œuvré à ses côtés pour l’atteinte de ces résultats. 

Elle invite, par ailleurs, la population à toujours collaborer avec les Forces de défense et de sécurité en dénonçant tout comportement suspect via les numéros verts suivants: 16; 17; 1010.

Source: Police nationale du Burkina Faso