Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Une dizaine de personnes, dont le maire et chef coutumier de Pensa, El Hadj Souleymane Zabré, six militaires et trois Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), ont trouvé la mort lundi lors d’attaques par des hommes armés non identifiés. 

D’après l’Agence d’information du Burkina, le maire et son escorte constituée de six VDP, sont tombés dans une embuscade à lui tendue par des hommes armés à trois kilomètres de Barsalogho. Il aurait réussi dans un premier temps à se sauver avec son véhicule.

Le corps de M. Zabré a été retrouvé par la suite sans vie, a annoncé lundi le gouverneur de la région du Centre-nord, Casimir Segueda.

Souleymane Zabré avait quitté Pensa pour rejoindre ses  collègues maires de la région du Centre Nord à Kaya pour une importante réunion, explique Armand Béouindé, le maire de Ouagadougou.

Une patrouille de l’armée est également tombée dans une embuscade dans les environs, coûtant la vie à six militaires et à trois VDP, selon un bilan provisoire.

Souleymane Zabré est le troisième maire tué au Burkina Faso depuis la forte dégradation de la situation sécuritaire.

Avant lui en effet, il y a eu le maire de Koutougou, Hamidou Koundaba, assassiné le dimanche 8 avril 2018 et celui de Djibo, Oumarou Dicko, tué le dimanche 3 novembre 2019,

On reste également sans nouvelles des maires de Markoye, Mamoudou Maiga dit Mehaou, enlevé le 21 mars 2019 et de Gorgadji, Sadio Ouèdraogo, enlevé le 15 mai 2019.