Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Après le Béninois Valentin Agon avec son produit "Apivirine", testé sur des malades du Covid-19 au Burkina Faso avec un résultat "satisfaisant", c'est au tour du formateur, chercheur burkinabè en phytothérapie et médecine, Hermann Sawadogo, de l'Association Wendkouni pour le développement de l'Afrique, de proposer un autre remède au Covid-19 aux autorités burkinabè.


Les produits que propose le pasteur Hermann Sawadogo sont faits à base de plantes. Ils sont de deux catégories. Le premier traite à titre préventif. Le second selon le pasteur, est en mesure de guérir les malades du Covid-19 dont le cas n'est pas grave en 7 jours maximum et 30 jours maximum pour les malades dont le cas est jugé grave. Ces produits qui selon Hermann Sawadogo permettront au monde entier de comprendre que de bonnes choses peuvent venir du Burkina, sont actuellement en essai clinique. En effet, le pasteur Sawadogo a été reçu ce lundi 30 mars 2020 par le ministre de la Recherche scientifique, Alkassoum Maïga et le Comité de riposte dirigé par le Pr Martial Ouédraogo.

Le pasteur Hermann Sawadogo totalise 11 années d'expériences dans la médecine à base de plante. Pour lui, au-delà des plantes "naturelles" qu'il utilise, c'est Dieu le créateur de l'humanité qui a et qui donne le pouvoir de guérir. "Je crois en Dieu et je crois que la guérison de cette maladie est possible avec nos produits faits à base de plantes", fait-il entendre.