Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

16 civils ont été tués au cours de deux attaques terroristes dans la commune de Pobé-Mengao, province du Soum, Région du Sahel le week-end dernier. Selon le gouverneur de la Région du Sahel, ces attaques se sont déroulées dans la soirée du samedi 26 octobre et dans la matinée du dimanche 27 octobre.

Dans un autre communiqué, le gouverneur a fait savoir qu’un enseignant du nom de Souleymane Ouédraogo, directeur de l'école primaire publique de Gargaboulé C  de retour d’une conférence pédagogique des enseignants qui s’est tenue à Dori, a été enlevé le vendredi 25 octobre vers 14 heures par des individus armés.

« Malheureusement son corps a été retrouvé le lendemain 26 octobre à Rounga, village de la commune de Ouindigui dans la province du Lorum, région du Nord » précise t-il. Ce qui porte à 17 personnes, le nombre de personnes tuées au cours du week-end écoulé.

Le Burkina Faso est confronté depuis près de trois ans à des attaques terroristes. Elles se sont étendues pratiquement à toutes les régions du pays, obligeant le gouvernement a décrété l’Etat d’urgence dans plusieurs provinces. 

Les violences terroristes ont occasionné plusieurs déplacés. Actuellement, ils sont estimés à près de 500 mille personnes.