Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©Mairie de Ouagadougou

SOCIETE

Les services techniques municipaux de la ville de Ouagadougou ont lancé ce mardi 27 août 2019, une opération de lutte contre la divagation des animaux dans les 12 arrondissements de la ville. Cette opération fait suite à plusieurs interpellations des citoyens sur des cas récurrents d’animaux qui paradaient dans les différentes artères de la capitale.

Selon la mairie, la divagation des animaux domestiques dans les rues de Ouagadougou « perturbe la tranquillité des citoyens et trouble l’ordre public ».  Selon des témoignages de plusieurs usagers de la route, lesdits animaux sont à la base d’accidents et d’une partie de l’insalubrité de la ville à cause de leurs excréments.

« Sur instruction du maire de la ville de Ouagadougou, les services techniques municipaux ont lancé ce 27 août, une opération de capture d'animaux en divagation qui va concerner tous les douze  arrondissements. Après la capture, les propriétaires ont 72h pour rentrer en possession de leurs animaux contre payement des amendes et des droits de fourrière. Passé ce délai, les animaux seront vendus au profit du budget communal » précise la ville dans un communiqué rendu public ce mardi.

L’élevage en milieu urbain est interdit par le code de l'hygiène publique en son article 39. Fort de cet article, le code général des collectivités donne plein pouvoir à tout édile de mettre fin à la divagation des animaux en ville. Au niveau de la commune de Ouagadougou, les amendes en cas de capture d’animaux en situation de divagation sont fixés ainsi qu’il suit: Petits ruminants (5.000 FCFA/jour pour les droits de fourrière et 30.000 FCFA pour les amendes) ; Gros ruminants (10.000 FCFA/jour pour les droits de fourrière et 50.000 FCFA pour les amendes).