Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Image d'illustration

SOCIETE

Le Chef d’Etat major général des armées a démenti ce mercredi 21 août 2019 des rumeurs « mettant en cause le moral des troupes ». Le général Moise Miningou, dans ce communiqué, invite l’ensemble des Burkinabè à toujours faire confiance aux forces armées nationales dans la lutte contre le terrorisme. 

Le communiqué de l’Etat major général des armées intervient après l’attaque du détachement militaire de Koutougou qui fait 24 morts, 5 disparus et 7 blessés parmi les rangs. Au lendemain de l’attaque, des rumeurs faisaient état d’une baisse du moral des troupes déployées sur le terrain. 

Même s’il n’admet pas la rumeur, le patron de l’armée burkinabè reconnait qu’il y « a un ressenti humainement compréhensible » suite au lourd bilan de ladite attaque. Mais il précise que ce ressenti « ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des hommes à tenir haut le flambeau de la nation ». 

Ce mercredi, une rumeur relayée sur les réseaux sociaux faisait état d’un mouvement d’humeur de soldats du Camp Guillaume Ouédraogo relatif à l’attaque du lundi.

L’intégralité du communiqué

« Suite au lourd bilan de l'attaque du détachement militaire de Koutougou le 19 août 2019, une vive émotion a été ressentie dans les unités éprouvées des Forces Armées Nationales.

Ce ressenti humainement compréhensible ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des Hommes à tenir haut le flambeau de la nation.

Le Chef d'État-Major Général des Armées invite par conséquent les populations à faire fi des rumeurs mettant en cause le moral des troupes. Il appelle l'ensemble des Burkinabè à vaquer à leurs occupations et à continuer de faire bloc avec les Forces Armées Nationales dans la lutte contre le terrorisme.

Le Directeur de la Communication et des Relations Publiques des Armées »