Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Trois policiers en mission de sécurisation d’un camp de réfugiés sont tombés après une embuscade tendue ce 15 août 2019 par des individus armés sur l’axe Djibo-Mentao, au nord du Burkina Faso,  selon ce communiqué de l’Alliance police nationale (APN), un des syndicats de la police. 

«Une attaque odieuse et barbare a été perpétrée dans la matinée du 15 août 2019 sur l’axe Djibo-Mentao contre une équipe de police qui se rendait à Mentao pour la sécurisation du camp des refugiés.

Cette barbarie infâme a causé la mort de nos trois collègues dont les sergents de police Rabo Rahim, Ouédraogo Florent et Dabilgou Charles et occasionné un blessé.

Suite à cette vilenie asymétrique dont les auteurs n’ont pas encore été identifiés, APN adresse ses sincères condoléances aux familles de nos braves disparus et souhaite un prompt rétablissement au blessé.

APN invite l’ensemble des forces de défense et de sécurité à la solidarité et à la fraternité en mutualisant leur force pour plus d’efficiences.

Que nos FDS ne se laissent pas ébranler par une telle ignominie. Bien au contraire, ces évènements nous exhortent à redoubler d’ardeur et de vigilance pour faire échec à de tel projet.

Aux populations des villes et des campagnes, APN rappelle que leur collaboration est indispensable car l’information est un facteur très déterminant dans l’anticipation contre la survenue de ce genre de tragédie.

Enfin, APN réitère son interpellation aux autorités burkinabè sur la nécessité de réadapter l’équipement des policiers afin qu’ils puissent faire face aux défis sécuritaires actuels.»

Le Secrétariat à la Communication et aux Relations Extérieures