Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

De la viande avariée a été déversé mardi 6 août 2019 à Nagrin, arrondissement 7 de Ouagadougou, faisant ainsi courir un risque sanitaire à la population qui s’est ruée pour se servir, selon ce communiqué de la mairie de la capitale du Burkina Faso. 

«Un service traiteur dénommé “Servair” a déversé, dans l’après-midi du mardi 06 août 2019 dans une réserve publique, sise côté ouest de l’église Winner Chapelle à Nagrin, Arrondissement 7 de Ouagadougou une importante quantité de viande avariée impropre à la consommation.

Selon des informations dignes de foi, les populations riveraines se seraient déjà approprié une partie de ces aliments avariés.

Le camion et une grosse partie de son chargement ont été saisis et mis en fourrière grâce à la vigilance de la police nationale et la police municipales

Afin d’éviter un grave problème de santé publique, le Maire de la ville de Ouagadougou invite les populations à ramener lesdits aliments avariés et impropres à la consommation dans ladite réserve.

Une enquête diligentée par les services techniques municipaux est en cours pour une éventuelle poursuite judiciaire de la structure fautive».