Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Le ministre d'Etat, ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a conduit une délégation gouvernementale le lundi 13 mai 2019 à Dablo. La délégation était composée du ministre de l'Energie, Béchir Ismaël Ouédraogo, du gouverneur de la région du Centre-Nord, Nandy Somé/Diallo ainsi que des députés de la région du Centre-Nord et des autorités locales.

Sur place, ils ont assisté à l'inhumation des 6 victimes de l'attaque perpétrée contre l'église catholique le 12 mai 2019, au cimetière catholique de Dablo.

Ils y ont également délivré le message de compassion et de solidarité du gouvernement à la communauté de Dablo fortement mobilisée pour la circonstance.

«Je suis venu au nom du président du Faso et du gouvernement témoigner notre solidarité et notre compassion à l’église catholique de Dablo et au diocèse de Kaya», a affirmé le ministre d'Etat Siméon Sawadogo. 

«Ce que nous avons vécu ici est le témoignage d'une barbarie sans fondement», a-t-il ajouté. A l'en croire cette énième stratégie est un aveu d'échec des autres consistant à diviser les burkinabé pour créer le chaos.

Le président de la Conférence épiscopale Burkina/Niger, monseigneur Séraphin Rouamba a quant à lui, traduit toute la compassion de l'Eglise à son homologue du diocèse de Kaya, monseigneur Théophile Naré.

Il a par la suite appelé les fidèles catholiques de Dablo et du diocèse de Kaya, à avoir un esprit de paix, de pardon et de foi. «Il est difficile en des pareilles circonstances de parler de pardon et de paix pourtant notre Seigneur lui-même du haut de la croix a pardonné à ses bourreaux», a-t-il souligné.

Le représentant de la promotion du prêtre défunt, Abbé Gérard Zabsonre a rendu un vibrant hommage à leur camarade assassiné. «Aucune mort ne nous vaincra. Elle ne vaincra pas le Burkina Faso», a-t-il laissé entendre.

A la fin des inhumations, le ministre Sawadogo et sa suite ont visité l'église incendiée. Les assaillants y ont brûlé certains objets liturgiques ainsi que la sacristie. 

Rappelons que les victimes à savoir le prêtre et cinq fidèles étaient en pleine célébration de la messe quand ils ont été extirpés de l'église et froidement abattus par leurs bourreaux.

DCPM/ MADS