Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l’axe Djibo-Kongoussi par des individus armés non identifiés ont été assassinés. Les deux corps sans vie des enseignants ont été retrouvés ce lundi 18 mars 2019 à Koutougou (Province du Soum).

Les deux hommes, Judicaël Ouédraogo et Al-hassane  Cheickna étaient en service dans la Circonscription d’Education de base (CEB) de Djibo 2 dans la province du Soum/région du Sahel. Dans un communiqué, le ministère en charge de l’Education nationale a indiqué qu’ils ont été inhumés ce mardi 19 mars 2019 à Koutougou. Le ministre a saisi l’occasion pour présenter sa compassion aux familles éplorées et à l’ensemble de la communauté éducative.

Dans un post sur sa page Facebook, le Premier ministre Christophe Dabiré a exprimé sa profonde indignation. "J’exprime ma compassion et ma solidarité à l’endroit de leurs familles et à l’ensemble du corps enseignant à qui je demande de ne jamais baisser les bras face à cette barbarie digne d’une autre époque. Je salue la mémoire des victimes tout en rassurant que le gouvernement poursuivra sans relâche, sa mission de sécurisation du pays avec la ferme détermination des forces de défense et de sécurité intérieure de mener ce combat jusqu’au bout."

Ce dimanche 17 mars, le curé de la paroisse de Djibo, l’abbé Joël Yougbaré parti célébrer la messe dans une localité de sa circonscription est resté introuvable. L’évêque du Diocèse de Dori avait dans un communiqué fait savoir que l’alerte avait été donnée aux forces de sécurité mais le prêtre était resté introuvable.