Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Le détachement du Groupement de Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN) de Nassoumbou dans le Soum, et la brigade de gendarmerie de la localité  ont été attaqués par des individus armés non identifiés dans la matinée de ce  lundi 28 janvier 2019 aux environs de 5 heures. Selon l'Etat major général des armées burkinabè via ce communiqué, plusieurs assaillants ont été neutralisés mais on déplore 4 tués du coté des militaires du détachement.

L’attaque a fait également cinq blessés et des dégâts matériels. Des tentes et du matériel aurait été incendiés, selon des sources sécuritaires. En rappel, le 16 décembre 2016, l’attaque du même détachement de l’Armée avait fait 12 morts.

Le communiqué de l'Armée

 

Le 28 janvier 2019, aux environs de 05 heures du matin, le détachement du Groupement de Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN) de Nassoumbou et la Brigade Territoriale de Gendarmerie de ladite localité ont été les cibles d’une attaque terroriste. Les militaires ont opposé une résistance farouche et de nombreux assaillants ont été neutralisés. Malheureusement, nous avons enregistré quatre (04) militaires décédés et cinq (05) blessés. Les opérations aériennes et terrestres se poursuivent pour mettre en déroute les assaillants.

En cette douloureuse circonstance, le Chef d’Etat-Major Général des Armées présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées, aux compagnons d’armes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.