Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

la plaine de jeux du quartier Saragosse, à Pau (lieu où le jeune burkinabè a trouvé la mort)

SOCIETE

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples, (MBDHP), section de France, condamne "l’assassinat d’un jeune burkinabè" le vendredi 18 mai dernier à Pau (Sud-ouest de la France). L’organisation des droits humains « exhorte à une enquête diligente pour établir dans les meilleurs délais les circonstances de ce drame »

"Un jeune burkinabè de 32 ans, Béli Nébié, né en 1985 au Burkina Faso, a été victime d'un assassinat le vendredi 18 mai à Pau (Sud-ouest de la France) après avoir été bastonné en pleine rue par une bande de 12 adolescents. L'agression mortelle s’est produite suite à une bagarre, survenue aux environs de 19H00, dans un quartier populaire de la ville, lieu de résidence de la victime. 

Les agresseurs, tous mineurs, se sont acharnés sur le jeune homme et l'ont laissé agonisant dans la rue, avant de prendre la fuite. Les secours alertés par des témoins sont arrivés sur place, mais n'ont pas pu le réanimer. Le parquet de Pau a ouvert une enquête de flagrance pour faire la lumière sur les circonstances précises de cette mort, dont les auteurs à ce jour sont recherchés par la police. Trois d’entre eux viennent d’être placés en garde à vue ce lundi 21 mai. 

Le Mouvement Burkinabè des Droits de l'Homme et des Peuples MBDHP- Section de France (MBDHP-SF) 

- exprime son indignation profonde et condamne ce crime odieux 

- exhorte à une enquête diligente pour établir dans les meilleurs délais les circonstances de ce drame, situer les responsabilités et traduire en justice les coupables pour qu''ils répondent de leurs actes devant la loi. 

Le MBDHP-Section de France présente ses condoléances à la famille du jeune homme assassiné. 

Paris le 21 mai 2018 

Le Bureau National du MBDHP-SF "