Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Dans le Nahouri, 745,24 kg de produits prohibés ont été saisis par le commissariat central de police de la ville de Po.

Une équipe dudit commissariat a en effet intercepté aux environs de 1h du matin deux véhicules transportant près de 750 kg de produits pharmaceutiques contrefaits sur l’axe Po-Ouaga.

La cargaison saisie se compose comme suit: 120 boites de Dynewell, 124 boites de Letavit, 116 boites de Cirotamin, 30 paquets d’Ampicilin, 483 sachets de gélules Toupaye, 117 paquets de Dexone, 800 paquets de Paraeffer et 1.600 paquets de Gebedol.

Courant l’année 2017, les services de police ont conduit devant la justice 1 043 individus pour des faits de trafic de stupéfiants et de produits prohibés.

Entre les mains de ces derniers, les policiers avaient saisi 445 560 comprimés d’amphétamine. Pour le premier trimestre de cette année 2018, ce sont 15 353 comprimés d’amphétamine déjà saisis entre les mains de détenteurs, de consommateurs et de trafiquants.

Parallèlement à ces saisies, la police initie régulièrement des séances d’information et de sensibilisation à l’endroit de publics cibles sur les risques sécuritaires qu’induisent la détention, la consommation et le trafic des produits prohibés.

(Source: police nationale)