Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Des individus, qui utilisaient un taxi pour dépouiller leurs clients, ont été appréhendés, selon une information diffusée ce mercredi 19 juillet 2017 sur les réseaux sociaux par la police.

Aboulaye Peledé, chauffeur domicilié à Garguin; Okechukwu Nwaugbor alias «OK», employé de commerce; et Auguste Ousseni Zongo alias «Dix», chauffeur domicilié à Garguin sont les trois hommes interpellés.

Le mode opératoire de ces présumés délinquants est ainsi décrit par la police : «au nombre de quatre à bord de leur taxi se promènent dans les artères de la ville de Ouagadougou à la recherche de leurs victimes. Leurs lieux de prédilection sont les abords des gares qui regorgent de voyageurs. Une fois repérée, la victime souhaitant emprunter un taxi est embarquée dans celui-ci à une place spécialement réservée pour la circonstance. Le passager nouvellement embarqué est alors distrait par toutes les méthodes possibles (éternuement simulé par exemple) afin d’être dépouillé de ses biens allant du téléphone au porte-monnaie. La dernière étape de leur stratégie revient au conducteur qui s’adresse au client en lui disant de descendre parce qu’il ne pourra plus aller vers la destination voulue par celui-ci. Après la descente du client, le conducteur démarre en trombe et s’enfuit à toute allure.»

Entre janvier 2016 et avril 2017, le commissariat central de police de la ville de Ouagadougou aurait, à lui seul, enregistré quinze cas de vol commis par ces délinquants présumés. Ils auraient réussi à délester leurs victimes de plus de 12 millions de francs CFA en liquidité et divers objets.

Les investigations menées conjointement par les brigades de recherches du commissariat central et de celui de Bogodogo ont permis démanteler la bande. Entre leurs mains, une somme de 1,4 millions francs CFA et 38 porte-monnaie contenant divers documents d’identité ont été retrouvés.