Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Seule femme candidate à la présidentielle du 22 novembre prochain, Yeli Monique Kam, présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB), met l’accent sur trois défis majeurs à relever au Burkina Faso.


Pour la « Yennega de l’éducation », l’accent doit être mis sur trois défis majeurs : sécurité, éducation et le mode de gouvernance. « Dans mon projet de société, nous avons défini clairement des voies et moyens pour relever ses défis », indique-t-elle. Pour ce qui est de la bonne gouvernance, le MRB entend définir un nouveau mode de bonne gouvernance à travers le pacte républicain qui tient compte des aspirations principales du peuple burkinabè. Il servira également à diffuser le vivre ensemble au Burkina à travers des négociations de paix.

Le parti promet une refonte du système éducatif. « Nous attendons refondre notre système éducatif afin de rendre plus pratique les programmes d’enseignements pour ainsi diffuser des connaissances pratiques afin de permettre aux apprenants de créer de la richesse et se prendre en charge», promet Yeli Kam qui dans son troisième pacte, entend créer de l’emploi pour la jeunesse à travers des exploitations agricoles et l’industrialisation du pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir