Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel a présidé en fin d'après-midi de ce dimanche 15 décembre la clôture des travaux de la quatrième session extraordinaire de la conférence des chefs d'Etat du G5 Sahel.

La situation sécuritaire, la situation des alliances et l'appui pour le développement des pays de l'espace G5 étaient les points inscrits à l'ordre du jour de cette session. Ce sommet extraordinaire « a permis aux différents chefs d'Etat d'aborder les questions qui sont essentielles. Il s'agit maintenant pour nous de travailler à leur mise en œuvre », a déclaré le président du Faso dans son mot de clôture.

Dans le communiqué rendu public, les chefs d'Etat se sont dit préoccupés face à la « recrudescence des attaques terroristes ». Ils ont, pour ce fait, décidé de « mobiliser davantage de forces dans le Fuseau Centre, particulièrement affecté par l'action des groupes armés terroristes ». Ce fuseau englobe la zone des trois frontières Burkina - Mali - Niger

Le sommet a instruit le Conseil des ministres et le Secrétariat permanent « à accélérer l'operationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel », et réviser son concept d'opérations stratégiques en tenant compte de « l'évolution de la menace », selon les termes du communiqué livré par le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou.

Le mandat du commandant de la Force conjointe a été porté de 1 à 2 ans.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir