Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience cet après-midi, une délégation du Cadre de Dialogue inter-partis, conduite, par le président de son conseil d’administration, Me Gilbert Noël Ouédraogo.

Cette structure, portée sur les fonts baptismaux il y a seize mois, regroupe les quatorze partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, de la majorité comme de l’opposition. Il comprend un conseil d’administration et un secrétariat exécutif.

La délégation a présenté au chef de l’Etat un bilan d'activités, dont une mission au Danemark puis au Kenya, pour s’inspirer de leurs expériences en matière de démocratie, d’accord et de concertation politique.

« Nous avons aussi organisé quatre dialogues politiques ici au Burkina Faso sur la réconciliation nationale, la transparence électorale, le dialogue social, et sur la sécurité et le rôle du citoyen. Les femmes et les jeunes des quatorze partis ont été formés et aujourd’hui, nous sommes venus rendre compte au président du Faso, qui a accompagné notre structure, de ce qui a pu être fait pendant ces seize mois », a déclaré le chef de délégation Me Gilbert Noël Ouédraogo.

En perspective pour 2020, selon Me Ouédraogo, le Cadre de Dialogue inter-partis envisage la préparation et le renforcement des capacités des partis politiques en matière électorale.

« L’idée phare qui a été portée au président du Faso, c’est l’organisation d’un festival de la démocratie en mars 2020 », qui se tiendra sur 2 ou 3 jours, comme « des portes ouvertes de la Nation » , un espace de rencontre entre citoyens et institutions de la république, à expliqué Me Ouedraogo.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir