Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

La traditionnelle cérémonie de montée des couleurs au Premier ministère a connu ce lundi 3 juin 2019 dans la matinée, la participation exceptionnelle des élèves de la classe de terminale D1 du groupe scolaire Saint-Viateur de Ouagadougou. Avec le Premier ministre Christophe Dabiré et les travailleurs de l’institution, ils ont magnifié le Drapeau national, symbole d’unité et de cohésion de la Nation burkinabè. 

Une occasion pour les élèves d’apporter une contribution symbolique aux forces de défense et de sécurité intérieure. Cette initiative a été bien accueillie par le Chef du Gouvernement. Ils étaient une soixantaine d’élèves de la classe de terminale D1 du groupe scolaire Saint-Viateur, réunis autour de leurs ainés, pour la traditionnelle cérémonie de montée des couleurs au Premier ministère. A l’unisson, ils se sont mis face au Drapeau et ont chanté le Ditanyè, l’hymne de la victoire. 

Pour l’hôte du jour, Christophe Dabiré, la montée des couleurs représente tout un symbole : celui d’une Nation et le sentiment d’appartenance à la Nation Burkinabè. Il a salué cette initiative des élèves du Saint-Viateur et partant, toute la jeunesse burkinabè. En ce moment précis, le Chef du Gouvernement a eu une pensée positive pour tous ces élèves qui ne partent plus à l’école, parce que tout simplement elles sont fermées, pour cause de menaces terroristes. Qu’à cela ne tienne, dira Christophe Dabiré, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour permettre à tous les enfants de ce pays de ne pas rester sur le carreau. Pour ceux qui n’auront pas la chance de participer aux examens de fin d’année, dira le Chef du Gouvernement, des mesures seront prises pour qu’ils le fassent.

Les examens scolaires c’est pour bientôt. Les visiteurs du jour ont reçu les encouragements du chef du Gouvernement qui les a exhortés au travail. Le chef du gouvernement a saisi cette opportunité pour souhaiter bonne chance à tous les élèves en classes d’examens du Burkina Faso. En effet, ils sont plus tard attendus sur le chemin du développement du Burkina Faso et c’est dans le travail et le civisme qu’ils y parviendront, espère le Premier ministre.

Les visiteurs du jour ont, après la montée du drapeau, eu un tête-à-tête avec le Chef du Gouvernement. Pour la déléguée de la classe, ce fut un moment exceptionnel que les élèves selon leur porte-parole Nathalie Tiendrébéogo, n’oublieront de sitôt. Abordant le sujet d’actualité, elle a laissé entendre que tous les élèves du Burkina Faso ont une pensée pour leurs camarades qui ne partent plus à l’école, à cause des menaces terroristes. Ils souhaitent le retour de la paix dans leur pays.

En guise de solidarité, les élèves ont remis symboliquement une contribution financière au Chef du gouvernement, une enveloppe destinée à soutenir les forces de défense et de sécurité. Nous avons décidé en classe de faire une collecte de fonds pour nos forces de défense et de sécurité qui veillent pour que nous dormions sereinement a-t-elle indiqué. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est le don de notre cœur pour le retour de la paix, selon la porte-parole.

En réceptionnant ce don, Christophe Dabiré s’est dit très agréablement surpris par la démarche de ces élèves. Tout en les remerciant pour ce geste hautement symbolique, le Premier ministre les a rassuré que la bataille contre le terrorisme sera gagnée grâce à une mobilisation de l’ensemble des Burkinabè. C’est pourquoi il a invité les élèves à cultiver les valeurs de travail, de civisme, de patriotisme, indispensables pour un développement harmonieux du Burkina Faso. 

DCI/PM

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir