Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Image d'illustration

POLITIQUE

Dans ce communiqué de presse, le Front anti-CFA section Burkina condamne l’expulsion ce mardi 26 mars dernier de l’activiste Kémi Séba du territoire ivoirien et de sa détention par les autorités béninoises après son expulsion de la capitale ivoirienne.

Dans le cadre des procès populaires contre la françafrique, initiés par l'ONG urgence panafricaniste, des mobilisations populaires sont organisées dans les capitales africaines pour dénoncer la face hideuse de cette gangrène qui dure plus d’un siècle.

Après le Burkina Faso, la Centrafrique, le Niger, le bénin, c'était au tour de la côte d'Ivoire d'accueillir le président de l’ong Kemi Seba et sa délégation pour la traditionnelle activité de procès populaire. Comme il fallait s’y attendre, la France a travers ses valets locaux, ont procédé à l'arrestation de Hery djihouty le coordinateur général de l'ONG et d'autres camarades hier 26 Mars lors d'une rencontre et un avis de recherche lancé contre le leader du Mouvement Kemi Seba. Ayant appris l’arrestation de ses camarades Kemi Seba s’est rendu de lui-même dans les locaux de la police ivoirienne, qui procéda immédiatement a son arrestation. Ils furent tous auditionnés et dans la soirée d’hier aux environs de 20h40 Kemi Seba est expulsé du territoire ivoirien direction Cotonou. À l’heure où nous produisons ce communiqué il est toujours détenu dans les locaux de la DST à Cotonou. Nous condamnons avec la dernière  énergie ce comportement tragi- comique de certains de nos dirigeants africains.

Nous demandons aux autorités béninoises de procéder à la libération immédiate et sans condition de kemi Seba. Nous appelons tous les panafricanistes, les progressistes africains, a donné de la voix pour dire non à cette forfaiture.

 L'Afrique libre ou la mort. Ils finiront par comprendre.

Le Président du CAR/Président du Front anti Fcfa Burkina.

Hervé Ouattara