Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

5 janvier 2014-5janvier 2019, cela fait cinq ans que le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, a été porté sur les fonts baptismaux. Ce vendredi 15 février 2019, le président par intérim, Simon Compaoré a «jeté» un regard rétrospectif sur la marche du parti.

Une exposition photos sur la vie du parti, une conférence publique sur la création du MPP, une remise de dons aux œuvres caritatives, des interviews dans les différents médias de la place, sont les activités commémoratives qui sont au programme de l’an 5 de la création du MPP. «L’opportunité du 5ème anniversaire de notre parti est une occasion pour les militants du MPP de jeter un regard rétrospectif sur la marche du parti, d’établir un bilan partiel de la gestion du pouvoir d’Etat et de faire des projections sur le futur proche de la vie politique de notre pays qui se profile, à savoir les prochaines consultations présidentielles et législatives de 2020» a souligné le président par intérim du parti, Simon Compaoré.

Le parti du «Soleil levant» par la voix de son président par intérim, se félicite de la prise de conscience «d’une bonne partie» de la population et de certaines organisations de la société civile qui sortent de leur «léthargie pour sonner le tocsin contre le terrorisme et ses conséquences résiduelles sur la société burkinabè». «Nous devrions taire nos divisions partisanes, retrousser les manches, nous rassembler et nous engager autour de l’essentiel: la sauvegarde du Burkina Faso» a souhaité M. Compaoré. 

Selon lui, malgré le désarroi que les terroristes ont fait peser sur le pays, le Pndes est mis en œuvre et des résultats «forts» appréciables ont été enregistrés dans plusieurs secteurs dont l’une des mesures du gouvernement prises en avril 2016 par décision du président du Faso concerne la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5 ans.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir