Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Photo: SIG

POLITIQUE

Les membres du gouvernement Dabiré 1 nommé dans l’après midi de ce jeudi 24 janvier 2019 ont eu sous le coup de 16 heures leur prise de contact avec le chef du gouvernement et le président du Faso. A l’issue de cette séance, Christophe Dabiré a dévoilé ses priorités.

« Mon gouvernement et moi, sommes engagés à obtenir des résultats pour la sérénité, la stabilité et la relance économique du pays » a dit en substance le Premier ministre entouré par les membres de son gouvernement. Et à l’en croire, la composition même du gouvernement a été fait dans l’objectif d’atteindre ce but fixé par le président du Faso.

2 ministres d’Etat, 26 ministres et 4 ministres délégués dont 7 femmes sur 32, telles sont les caractéristiques essentielles de cette nouvelle équipe. 9 membres de l’ancienne équipe quittent le navire alors que 8 nouvelles font leur entrée. Autre élément à retenir dans ce nouveau gouvernement est le détachement du volet promotion des Droits humains et du civisme du ministère de la Justice. Désormais, René Bagoro qui a été reconduit ne s’occupera exclusivement que des préoccupations du monde judiciaire laissant le nouveau département de la Promotion des Droits humains et de la Promotion civique aux mains de Maminata Ouattara.

« Les gens ont souhaité que le gouvernement soit totalement renouvelé, mais nous avons besoin de résultats immédiatement, donc il faut de la continuité. J'ai suggéré au président la séparation des droits humains et la justice pour accélérer la réconciliation nationale. J'ai pris l'engagement de trouver des solutions ou début des solutions aux préoccupations majeures de l'heure » a fait savoir le chef du gouvernement.

Par ailleurs, le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation nationale est chargé désormais de la promotion des langues nationales et celui occupé par Laurence Ilboudo, en plus de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille, devra gérer l’action humanitaire. Siméon Sawadogo, bombardé ministre d’Etat, outre son portefeuille de ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation aura pour mission de veiller à la cohésion sociale. Autre fait non négligeable, l’exécutif ne comporte de plus de secrétaire d’Etat mais uniquement de ministère délégué au nombre de 4. 

Le Premier ministre a laissé entendre que bientôt des mesures seront prises afin de surmonter les défis. Il s’agit, entre autres, de discussions avec les partenaires sociaux pour apporter des réponses aux préoccupations, la réduction du train de vie de l’Etat, la mise en œuvre des différents programmes et la restauration de l’autorité de l’Etat. « Nous allons prendre des mesures fortes et toutes ces mesures seront discutées à l’occasion d’un séminaire gouvernemental qui se tiendra bientôt » a annoncé Christophe Dabiré. 

Dans l’attente de la mise en branle desdites actions, le chef du gouvernement a précisé que l’homme providentiel qui devra sortir le pays de sa torpeur n’existe point. Par conséquent, il a invité le peuple à prendre conscience de cela et à accompagner l’action gouvernementale.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir