Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, a animé une conférence de presse ce vendredi 28 décembre 2018. Au vu des prévisions agricoles de 2019, le ministre de l’Agriculture Jacob Ouédraogo indique que «les Burkinabè mangeront à leur faim en 2019».

Cette rencontre avec les hommes des médias avait pour objet : le bilan prévisionnel de la campagne agricole et des mesures d’accompagnement ; le bilan de la mise en œuvre du Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition (PRSPV) et des conclusions de l’Assemblée générale du Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle (AG/CNSA) ; de l’institutionnalisation de la Journée mondiale des légumineuses et de la coopération avec les institutions internationales.

De l’exposée du ministre Jacob Ouédraogo, il ressort que la campagne agricole 2018-2019 enregistre une production céréalière prévisionnelle de 4.953.257 tonnes représentant une hausse de 21,91% par rapport à la saison écoulée. Au regard des statistiques, les Burkinabè pourront-ils manger à leur faim en 2019 ? A cette question, le ministre de l’agriculture répond : «Je pense bien que nous allons manger à notre faim parce que nous avons un excédent brut de 4.000 tonnes.» Toutefois, le ministre Jacob Ouédraogo indique qu’il faut relativiser les choses. Selon lui, quelque soit la situation d’une campagne agricole, il y a des personnes vulnérables. Mais le ministre rassure que le gouvernement prendra des dispositions afin que tous les Burkinabè mangent à leur faim.

Quant au PRSPV de 2018, il a été financé à hauteur de 61.630.297.248 FCFA, soit un taux de financement de 77,98% pour un taux d’exécution physique de 83,71% au profit de 2.878.600 personnes. La mise en œuvre de la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle conformément aux conclusions de l’AG du Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle permettra selon le ministre, de consolider les acquis engrangés dans ce domaine.

Jacob Ouédraogo a également annoncé que le Burkina a obtenu de l’Organisation des Nations Unies, l’institutionnalisation d’une journée mondiale des légumineuses le 10 février de chaque année. A cet effet, le Burkina compte accueillir avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de la Confédération mondiale des légumineuses (GPC) et de tous les pays amis, la commémoration de la première édition de la journée mondiale des légumineuses le 10 février 2019.

Au titre des défis, Jacob Ouédraogo a indiqué que son département et le monde agricole entendent également réaliser au cours de la campagne agricole 2019-2020, une production céréalière de 5.800.000 tonnes et 1.700.462 tonnes de cultures de rente.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir