Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille

POLITIQUE

Le Syndicat national des travailleurs de l’action sociale (Syntas) a observé une grève de 96 heures du 24 au 27 avril 2018 pour la satisfaction de leur plateforme revendicative. Dans cette déclaration qui suit, la ministre en charge de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille indique que durant la période de la grève, 65% des agents étaient à leur poste de travail.  Par ailleurs, elle réaffirme « son engagement et sa disponibilité à ouvrir les concertations avec les responsables du syndicat ».

"Suite au mouvement de grève observé par  le Syndicat national des travailleurs de l’action sociale, Madame la Ministre, soucieuse du respect du droit du grève, voudrait rassurer l’ensemble du personnel qu’elle reste ouverte à tout dialogue social. Elle salue l’esprit de service public de la majorité des travailleurs des différents démembrements du département qui ont assuré le fonctionnement des services tant au niveau central, régional que provincial.

Les statistiques recueillies sur le terrain font ressortir que 65% des agents étaient à leur poste de travail, au cours de la période de grève. Cet état de fait démontre qu’ils ont conscience que le département, eu égard à sa portée hautement humanitaire, à l’obligation d’observer en toute circonstance, la permanence des services d’assistance en faveur des groupes vulnérables. S’agissant des réponses apportées aux points de revendications, il convient de noter que le dossier des personnels des ex garderies populaires, connait un début de traitement à travers la prise en charge du dossier par le Premier Ministère.

La ministre réaffirme son engagement et sa disponibilité à ouvrir les concertations avec les responsables du syndicat."

DCPM/MFSNF