Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry a annoncé ce lundi 20 novembre 2017 dans la soirée, la décision du gouvernement burkinabè de rappeler son ambassadeur en poste en Libye pour consultation. Cette décision fait suite aux traitements esclavagistes que subissent des migrants africains dont des Burkinabè en Libye.

Un peu plus tôt M. Barry a avait rencontré le chargé d’affaire de l’ambassade libyenne au Burkina. L’objet a-t-il dit était de lui manifester l’indignation du Burkina face à ces pratiques inhumaines.

«Nous lui avons signifié que le gouvernement burkinabè n’est pas content de ce qui se passe en Libye vis-à-vis des populations et des migrants africains. Le président du Faso a également décidé du rappel de notre ambassadeur à Tripoli pour consultation. Il s’agit du général Abraham Traoré » a indiqué le chef de la diplomatie burkinabè à la presse.

Alpha Barry a également indiqué que le Burkina s’apprêtait à organiser des rapatriements volontaires de ces ressortissants: «à ce jour, on compte une trentaine de Burkinabè qui sont dans les camps en attente de rapatriement. On n’a pas le chiffre exact des Burkinabè qui sont en Libye mais on est toujours informés de ceux qui veulent revenir volontairement au pays ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir