Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Pour appuyer les forces armées des pays partenaires de la bande sahélo saharienne dans leurs actions de lutte contre les groupes armés terroristes, la France a décidé d’équiper la force conjointe du G5 Sahel à hauteur de 8 millions d’euros (5 milliards de FCFA) de matériel. Dans ce cadre, et afin de répondre au besoin exprimé par les forces burkinabè, l’ambassadeur de France a remis du matériel militaire au bataillon qui sera déployé dans le nord du pays.

Le 17 octobre 2017, M. Xavier Lapeyre de Cabanes a ainsi remis au général Sadou, Chef d’état-major des armées burkinabè, 13 pick-up, 2 camions de transport à six roues motrices, deux camions de transport de 3,5 tonnes, une dépanneuse, 13 mitrailleuses de 12,7 mm, 13 postes de transmission et du matériel de vie en campagne (tentes, lits, douches solaires, etc.).

La France procèdera prochainement à de nouvelles livraisons de matériels au profit de ce bataillon burkinabé du G5, notamment des détecteurs de mines, des casques et gilets pare-balles, des combinaisons anti-IED, du matériel de déminage et des moyens de transmission.

Le ministère des armées français poursuit par ailleurs sa coopération bilatérale avec les forces armées nationales burkinabè dans le domaine des équipements. La force Barkhane appuie également l’action de l’armée burkinabè dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes, notamment au travers du partenariat militaire opérationnel (opération coordonnées ou conjointes).

L’ensemble de ces initiatives s’inscrit dans le cadre de l’action de la France pour renforcer la capacité de ses partenaires de la région sahélo-saharienne à lutter ensemble contre la menace terroriste.