Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

L’armée burkinabè à de nouveaux chefs, nommés par des décrets du chef de l’Etat signés le 1er août et rendus publics ce 2 août 2017. 


Au terme de ces décrets, le colonel-major Jaen Calvin Traoré est nommé sous-chef opération de l’Etat-major général des armées.  Le colonel Gilles Bationo cède son fauteuil de commandant de la deuxième région militaire (Bobo Dioulasso) au colonel Edmond Compaoré.  Il s’installe dans celui de la première région militaire, à Kaya.

Le colonel Pierre Ouédraogo devient le commandant de la troisième région militaire (Ouagadougou), tandis que le colonel Ernest Kisbeogo, est nommé commandant de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers.

Le colonel Blaise Ouédraogo, lui, devient chef d’état-major adjoint de la gendarmerie, cumulativement avec les fonctions de commandant de la troisième région de gendarmerie.

Le lieutenant-colonel Yves Patrick Ouédraogo et le commandant Paul Henri Damiba sont nommés respectivement chefs de corps de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô et du 12e Régiment d’infanterie commando (RIC) de Ouahigouya.

Le commandant Wilfried Ouédraogo prend les commandes du 22e  RIC basé à Gaoua et le commandant Souleymane Sanou, ceux du 23e RIC, basé à Dédougou.

Le 31e Régiment d’infanterie commando de Tenkodogo sera désormais sous le commandement du chef de bataillon Fabien Sorgho. Le commandant Victor Tankoano devient chef de corps de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active. 

Le 25 juillet dernier, de nouveaux chefs avaient été nommés à la tête des trois régions de gendarmerie. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir