Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

ECONOMIE

Une équipe de la Direction Générale du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes (DGCRF) accompagnée d’éléments de la Gendarmerie Nationale a procédé à la mise sous scellés d’une unité de fabrication de tôles à Tampouy dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou, le lundi 12 février 2018. Cette unité irrégulièrement implantée, fabrique et commercialise depuis plus de huit (08) mois des tôles bac 30/100.

L’unité est implantée dans une zone d’habitations et son promoteur ne dispose d’aucun document lui permettant d’exercer, notamment l’autorisation d’implantation.

L’activité de fabrique de tôles dans cette zone crée des nuisances de tous ordres pour les populations voisines .

C’est suite à une interpellation citoyenne que les agents du ministère en charge de l’industrie ont procédé au contrôle des documents et des installations de cette unité. En l’absence de documents, l’usine a été mise sous scellés pour non possession de l’autorisation d’implantation. Une convocation a été adressée à son promoteur à cet effet.

Le Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat invite les potentiels promoteurs à se conformer aux lois et règlements en vigueur en matière de commerce au Burkina Faso ou au besoin à se faire accompagner par les structures du département.

Il invite par ailleurs les populations à plus de collaboration en dénonçant toute pratique illicite ou irrégulière en matière de commerce aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 pour Ouagadougou et ses environs; et 80 00 11 86 pour la zone de Bobo Dioulasso.

DCPM Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir