Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

A l’occasion de sa rentrée culturelle, la Confédération nationale de la culture du Burkina Faso(CNCB)  a tenu un point de presse ce jeudi 20 septembre 2018 à la maison du peuple de Ouagadougou. Au cours de cette  rencontre, les acteurs,  tous artistes, créateurs et professionnels du secteur de la culture  ont réaffirmé leur engagement à continuer la lutte à travers diverses actions de solidarité, de communication et de sensibilisation pour la paix et la sécurité au Burkina Faso.

« Il est de coutume à pareil moment de l’année de célébrer la rentrée culturelle au Burkina Faso » a fait remarquer Vincent Koala, président de la confédération nationale de la culture du Burkina.  « Cette rentrée 2018 est marquée par l’urgence, celle de mobiliser les artistes, les créateurs et les professionnels pour la paix et la sécurité, gage de notre unité, de notre unicité et de notre développement national. Elle est donc sous le sceau de l’engagement de tous, de notre engagement à réaffirmer notre foi patriotique : la patrie ou la mort nous vaincrons »  a-t-il  ajouté.

Selon les conférenciers du jour, en plus de perturber les activités économiques, sociales et culturelles, d’exacerber la diversité des croyances et de fragiliser l’unité et la cohésion nationale, les actes terroristes touchent directement à leurs activités.  «  Notre  secteur est l’un des plus touché  avec une baisse drastique des activités artistiques et culturelles, celle des arrivées touristiques, des loisirs et des divertissements.» a signalé le responsable.

Au-delà de tout clivage, de toutes partisanneries, les membres de la confédération nationale de la culture du Burkina en collaboration avec Fédération de la filière des arts plastiques et appliqués(Fefapa) ; l’union nationale de la musique enregistrée(Uname) ; l’union nationale des cinéastes du Burkina (UNCB) ; le groupe des réseaux associatifs des acteurs du livre(Graal) ont lancé un  « vibrant » appel aux artistes , aux créateurs et professionnels du secteur de la culture du Burkina à soutenir et encourager les forces de défense et de sécurité. Il leur a aussi été demandé de produire et de diffuser des messages de paix et de solidarité afin de booster le terrorisme hors du territoire du « pays  des Hommes intègres ». 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir