Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

SPORT

Les élections pour le renouvellement du bureau exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF) se tiendront bientôt. Ce jeudi 5 mars 2020, l'ex PCA du Rail club du Kadiogo (RCK) a annoncé sa candidature, ce une semaine après que certains anciens joueurs aient demandé au Colonel Sita Sangaré, président sortant, de se représenter.


Après avoir vu sa candidature rejetée en 2016 par la commission de validation des candidatures pour passeport invalide, Amado Traoré revient cette convaincu que "c'est l'heure" du changement. «Nous pouvons créer et innover afin de redonner des forces à notre football, lui apporter la sérénité et réaliser l’unité de ses acteurs par la promotion d’une culture du destin en commun», fait-il remarquer d'entrée.

Pour le candidat déclaré, le Burkina a des ressources certaines et des atouts de taille pour réussir dans le domaine du football. Il cite à titre d’exemple les centres de formations qui sont portés par des «promoteurs passionnés et qui sont de plus en plus académiques, créatifs et énergétiques. Ces centres de formations sont la pépinière qui fournira au football burkinabè, des athlètes séduisants de technicité et efficaces de résultats.»

Face donc aux multiples défis dont la FBF devra relever, Amado Traoré dit être convaincu qu’avec une «vision claire, une action planifiée et un langage de vérité», lui et son futur bureau pourront récréer la confiance et rassembler tous les acteurs autour d’un idéal commun qui est l’essor du football burkinabè sur l’échiquier africain et mondial.

«Je suis plus que jamais persuadé que le football burkinabè a besoin d’une équipe fédérale avisée, ayant une mission bien définie, une vision claire et des objectifs ambitieux et réalisables pour aborder un changement de cap à la fois organisationnel et relationnel», précise M. Traoré qui bénéficie du soutien de l’ex-ministre des Sports, le colonel Yacouba Ouédraogo dit YAC, de l'ex international Zico et bien d'autres acteurs majeurs du football burkinabè.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir