Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SPORT

Dans le cadre du lancement de ses activités, le Cadre international pour les loisirs et le sport (CIL-Sport) a procédé le samedi 7 janvier 2017 au lancement de la première édition du Salon du football de Ouagadougou (Safo). Placé sous le thème : « Enjeux et défis de la formation des jeunes talents », ce salon se veut une plateforme de rencontres et d’échanges des acteurs du football burkinabè, africain voir mondial.



Le Safo, selon son commissaire général, Jean Modeste Ouédraogo, est « une plateforme annuelle de rencontres et d’échanges des acteurs du football burkinabè, africain voire mondial ». Il se veut donc un espace d’échanges sur des thématiques d’actualité, de promotion des clubs, des centres de formation, des joueurs, des arbitres, des journalistes, des managers de clubs et de tous les métiers connexes du football. C’est l’occasion pour les praticiens et les professionnels du « sport roi » de nouer des partenariats fructueux et profiter des bonnes pratiques du football, selon Modeste Ouédraogo.


Prévu pour se tenir au premier trimestre de l’année 2017, le Safo veut aussi contribuer à la professionnalisation du football et permettre aux clubs burkinabè de hisser plus haut le drapeau national. D’où le thème de l’édition 2017 : «Enjeux et défis de la formation des jeunes talents ». Dans le cadre donc de ce lancement, une conférence publique animée par Daouda Sanou a permis aux participants de faire l’état des lieux et faire des propositions dans ce sens.

Pour l’honorable Ismaël Bachir, président de la cérémonie, « le football est un facteur unificateur qui peut donner un ouf de soulagement au peuple burkinabè qui revient de loin ». C’est donc à juste titre que le député a invité tous les amoureux du ballon rond de soutenir l’initiative et le football burkinabè en particulier.

Laurent Blaise Ouédraogo, représentant le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), parrain de l’évènement, dit être fier de l’initiative et encourage sa pérennisation. Pour le représentant du président Sita Sangaré, « les échanges qui se mèneront au cours des activités prévues dans le cadre de ce salon, contribueront à l’impulsion de la politique de relève de la FBF ».

En attendant de retrouver tous les acteurs du football à ce salon premier du genre dans la sous-région, les regards sont tournés vers Libreville où les Etalons du Burkina devront batailler dur pour défendre les couleurs nationales à l’occasion de la CAN Gabon 2017.


Abel Azonhandé 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir