Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

La localité de Farabougou a été libérée des mains des  terroristes sataniques le jeudi 22 octobre 2020 par les FAMa, après 17 jours de siège. C’est le résultat d’une opération dénommée   «Farabougoukalafia». 

Lancée par l’armée malienne depuis le 15 octobre 2020.  La deuxième phase de l’opération s’est déroulée ce jeudi 22 octobre 2020 à Bapho.  L’aviation malienne a largué des  forces spéciales du Mali à Farabougou, la zone sous contrôle terroriste. Cette opération a été dirigée par le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Il était accompagné par le commandant du secteur 5 de l’opération Maliko, le colonel Didier Dembélé ainsi que des officiers maliens. Cette opération s’est déroulée  sans aucun incident. L’aviation malienne a évacué des blessés civils à Ségou pour des prises en charge et continue également à apporter des aides humanitaires aux populations de la localité.

Le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta a déclaré que les FAMa ne vont jamais abandonner les populations sous la terreur des terroristes. Selon lui, la protection des personnes et de leurs biens est la mission principale de l’armée. Nous continuerons à sécuriser toute l’étendue du territoire pour permettre aux populations de circuler librement, a-t-il déclaré.

Le vice-président de la transition a affirmé que l’armée malienne a entièrement pris le contrôle de Farabougou. Grâce à l’aviation malienne, des forces spéciales ont mis les pieds  dans cette localité, a-t-il martelé. L’armée de l’air du Mali continue à apporter des aides humanitaires aux populations de Farabougou, a affirmé le colonel Assimi Goïta.

Il a indiqué que le problème de Farabougou est un conflit intercommunautaire. Selon lui, l’armée doit agir avec professionnalisme pour minimiser les dégâts collatéraux. Le vice-président de la transition a enfin signalé que les FAMa ne vont jamais faillir à leur mission de sécurisation des populations civiles.

Le commandant du secteur 5 de l’opération Maliko, le colonel Didier Dembélé a souligné que l’armée malienne contrôle le village de Farabougou. Il a noté que des forces complémentaires seront déployées pour la sécurisation de la localité. Selon lui, avec l’appui des partenaires du Mali, des aides humanitaires se poursuivent à Farabougou. La projection des forces maliennes est accompagnée  par une  campagne aérienne qui consiste à détruire d’autres bases des groupes terroristes, a-t-il conclu.

Source: FAMa