Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Le gouverneur de la région de l'Est Colonel Toussaint Prosper Sanou a appelé jeudi au calme, face à des manifestants de Nagré qui envisageraient des représailles, suite à l'assassinat de trois VDP.

Une foule en colère venue de Nagré, à 35 km de Fada N'Gourma, a pris d'assaut jeudi après-midi, le gouvernorat de la région de l'Est.

Les plaignants ont convoyé les dépouilles de trois volontaires pour la défense de la patrie (VDP), assassinés par des hommes armés.

Au sortir du huis-clos avec la délégation, le gouverneur de l'Est, le colonel Toussaint Prosper Sanou a confié ceci à l'AIB: «Ils ont précisé qu'ils ne sont pas venus protester contre les autorités administratives.  Ils voulaient nous montrer ce qu'ils endurent au quotidien dans leur localité. Nous les avons appelés au calme et à la retenue parce qu'ils avaient signifié qu'ils se préparaient à attaquer le village duquel seraient venus les assaillants. Je crois qu'ils ont compris que c'est une mauvaise idée parce que cela pourrait engendrer un conflit communautaire dans la zone.  Enfin je leur ai demandé de repartir inhumer les corps de leurs fils et surtout de véhiculer le message de l'apaisement auprès des jeunes».

La région de l'Est et plusieurs autres localités du Burkina, subissent régulièrement des attaques, attribuées à des terroristes.

Dans la nuit du mardi à mercredi, des hommes armés ont incendié, la mairie, la préfecture, la circonscription d’éducation de base et le lycée départemental de Tansarga, dans la province de la Tapoa, rappelle-t-on.

Agence d'information du Burkina