Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

Dans un laboratoire de l'Université de Tianjin, un expérimentateur tape des mots avec sa pensée. (Photo: Song Rui / Xinhua Daily Telegraph)

SOCIETE

Des chercheurs de l'Université de Tianjin (nord de la Chine) ont développé une interface cerveau-ordinateur (BCI) qui permet aux utilisateurs de taper des mots avec leur pensée.

Selon un chercheur de l'Université de Tianjin, ce dispositif, mis au point indépendamment par la Chine, fournit un canal de communication directe entre le cerveau humain et le monde extérieur.

Un capuchon peut capter les signaux d'électro-encéphalographie (EEC) et les envoyer à l'ordinateur. Ensuite, les modèles du cerveau, qui portent l'intention de l'utilisateur, sont décodés par un algorithme sur l'appareil. Finalement, l'information est convertie en instructions et déclenche une action.

A l'aide du BCI, un étudiant chercheur de l'Université de Tianjin a tapé 69 caractères en une minute via le contrôle mental, remportant ainsi le premier prix lors d'un concours de BCI organisé plus tôt cette année. La vitesse s'est avérée plus rapide que la saisie manuelle.

L'appareil est applicable en médecine, en réadaptation, en cognition cérébrale, en rétroaction neurale et en traitement des signaux, ont précisé les chercheurs, ajoutant que la technologie du BCI sera adaptée à un usage civil et que l'appareil deviendra plus facile à transporter et à utiliser, devenant ainsi portable à l'avenir.