Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

La revue scientifique britannique Nature a choisi Deng Hongkui, professeur à l'École des sciences de la vie de la Peking University, comme l'une des 10 personnes les plus influentes dans le domaine des sciences en 2019, en raison de sa contribution au système d'édition de gènes pour lutter contre le VIH.

Nature a qualifié M. Deng de traducteur CRISPR, soulignant qu’«un scientifique chinois montre que l'édition du gène CRISPR peut être utilisée en toute sécurité chez les adultes vivant avec le VIH». Son article du 18 décembre a également relaté les essais cliniques de M. Deng et son équipe et les résultats de la recherche.

Pour récapituler le succès sur un patient berlinois, qui a été débarrassé du virus du VIH après une greffe de moelle osseuse en 2008, l'équipe de M. Deng a adopté la méthode d'édition de gènes pour créer des cellules qui désactivent le CCR5, une protéine que le VIH utilise pour infecter les cellules immunitaires.

«Il a prélevé des cellules souches hématologiques immunologiquement appariées de la moelle osseuse d'un donneur, les a éditées avec le CRISPR-Cas9, puis les a transplantées chez une personne atteinte de leucémie et de VIH», a indiqué l'article.

Pour des raisons de sécurité et la difficulté de modifier les cellules, un mélange d'environ 18% de cellules modifiées a été utilisé dans la transplantation. Près de deux ans plus tard, l'infection au VIH du patient est restée et certaines cellules éditées sont restées dans le sang du patient aujourd'hui.

Le 12 septembre, le New England Journal of Medicine, un journal médical général hebdomadaire, a rapporté les réalisations de M. Deng et de son équipe, soulignant que la greffe de cellules souches génétiquement modifiées était positive pour une personne atteinte de leucémie et de VIH.

De son côté, M. Deng a déclaré en septembre que la première étape du processus avait montré que les cellules éditées pouvaient persister et être en sécurité dans le sang des patients. «L'équipe améliorera l'efficacité de l'édition des gènes et ajustera le plan de traitement pour atteindre l'objectif de guérison», a-t-il précisé.