Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Seule femme candidate à la présidentielle du 22 novembre prochain, Yeli Monique Kam, présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB), met l’accent sur trois défis majeurs à relever au Burkina Faso.


Pour la « Yennega de l’éducation », l’accent doit être mis sur trois défis majeurs : sécurité, éducation et le mode de gouvernance. « Dans mon projet de société, nous avons défini clairement des voies et moyens pour relever ses défis », indique-t-elle. Pour ce qui est de la bonne gouvernance, le MRB entend définir un nouveau mode de bonne gouvernance à travers le pacte républicain qui tient compte des aspirations principales du peuple burkinabè. Il servira également à diffuser le vivre ensemble au Burkina à travers des négociations de paix.

Le parti promet une refonte du système éducatif. « Nous attendons refondre notre système éducatif afin de rendre plus pratique les programmes d’enseignements pour ainsi diffuser des connaissances pratiques afin de permettre aux apprenants de créer de la richesse et se prendre en charge», promet Yeli Kam qui dans son troisième pacte, entend créer de l’emploi pour la jeunesse à travers des exploitations agricoles et l’industrialisation du pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir