Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations-unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, s’est rendu au domicile de Kadré Désiré Ouédraogo, candidat à la présidentielle de 2020, ce mercredi 14 octobre 2020 à Ouagadougou. La question sécuritaire, la situation socio-politique et les perspectives des échéances de 2020 ont été les points abordés par les différentes parties.


«Je suis venu consulter et discuter avec le candidat Kadré Désiré Ouédraogo et voir comment se déroulent les préparatifs des élections couplées du 22 novembre 2020. C’est aussi dans un contexte de plusieurs élections dans la sous-région. C’est donc important pour le système des Nations-Unies de rester en contact avec l’ensemble des acteurs politiques», a déclaré Mohamed Ibn Chambas à sa sortie d’audience. L’émissaire de l’ONU se dit satisfait du processus électoral surtout de l’audit du fichier électoral qui pour lui, augure de la bonne tenue de la présidentielle et des législatives au Faso.

Par ailleurs, M. Chambas a fait savoir que ces élections qui se déroulent dans un contexte de défi sécuritaire et sanitaire, mérite le dialogue entre les différents acteurs.  Il s’agit pour lui donc, d’avoir des échanges et voir quelles sont les préoccupations de l’opposition et de la majorité présidentielle et comment les Nations-unies peuvent rapprocher les points de vues afin de créer un consensus large autour des préparatifs des élections à venir.

Et c’est avec un «grand plaisir» que Kadré Désiré Ouédraogo dit avoir accueilli la délégation.  Cette audience a été une occasion pour le candidat du mouvement Agir Ensemble, de donner son appréciation sur le rôle «très important» que joue le Système des Nations-Unies dans son assistance au Burkina dans les différents domaines de son combat pour le développement économique et social. «Nous ferons de notre mieux pour des élections paisibles mais nous exhortons les autorités actuelles, à prendre les mesures nécessaires pour que ces élections soient inclusives, qu’elles se tiennent dans un climat de sécurité et qu’elles puissent renforcer notre processus démocratique», a laissé entendre l’ancien Premier ministre du Faso. Avent cette étape, Ibn Chambas avait rencontré la veille, le candidat de l’UPC, Zéphirin Diabré, Ablassé Ouédraogo du Faso autrement, Eddie Komboïgo du CDP, Simon Compaoré représentant le candidat du MPP.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir