Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

POLITIQUE

Léonce Koné démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Dans une lettre datée du 25 juin 2020 et adressée à Eddie Komboïgo, président de l’ex parti au pouvoir passé dans l’opposition, il évoque des divergences de point de vue. 

«Au terme des délibérations du collège de proposition du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), vous avez été désigné pour être proposé à l’investiture du parti comme son candidat pour la prochaine élection présidentielle», écrit-il. 

«Ainsi que vous le savez, ajoute-il, j’ai fait depuis plusieurs mois, le choix de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo pour cette élection. Je ne nourris aucune hostilité personnelle envers Eddie Komboïgo. Mais je considère que, dans la phase difficile que traverse le Burkina Faso, il n’est pas doté des aptitudes personnelles et des qualités de leadership nécessaires pour inspirer et conduire le redressement dont notre pays a si cruellement besoin».

Exprimant ses regrets aux militants de voir ainsi s’achever le compagnonnage forgé sur le terrain de la lutte politique, ce soutien de Kadré Désiré Ouédraogo n’exclut pas la perspective d’une alliance avec son désormais ex part dans les jours à venir.  

«Au demeurant, dans la dynamique de l’alliance électorale qui est en cours de constitution entre les partis et candidats de l’opposition, il n’est pas exclu que nous soyons amenés à engager encore des combats politiques ensemble», laisse-t-il entendre. 

Léonce Koné, a dirigé le CDP après la chute de Blaise Compaoré, en 2014, avant d’en devenir le deuxième vice-président C’est un soutien de Kadré Désiré Ouédraogo. En 2019, ce dernier, ex-président de la commission de la Cedeao et Eddie Komboïgo s’étaient livrés à une bataille pour le contrôle du parti et pour obtenir une investiture pour la présidentielle.

La bataille a tourné à l’avantage de Eddie Komboïgo qui a été désigné candidat du CDP à la présidentielle au mois de mai 2020. Un choix qui doit être entériné par Blaise Compaoré.

Kadré Désiré Ouédraogo lui, a créé le mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso avec lequel il compte conquérir la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir