Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Ce message de Kadré Désiré Ouédraogo fait suite à l’attaque du 20 janvier ayant occasionné plus de 30 morts dans le Centre Nord. 

«Peuple du Burkina Faso

Une fois de plus, les terroristes ont endeuillé notre chère Patrie. Le lundi 20 janvier 2020, un groupe d’hommes armés non identifié a fait irruption dans le marché de Nagraogo, y a abattu 32 de nos frères, brûlé le marché et dans son repli, a abattu 4 autres au niveau de Alamo dans la province du Sanmatenga.

Il n’y a pas de mot pour qualifier une telle barbarie qui ne fait que compromettre la paix et le vivre ensemble.

Depuis le début de l’année 2020, il n’y a pas de répit pour notre pays. Toutes ces attaques ne font que détruire des vies humaines, déchirer le tissu social et plonger le pays dans le deuil permanent. C’en est trop. 

J’en appelle au chef de l’Etat, afin qu’il respecte son serment de garantir la sécurité et l’intégrité du territoire aux burkinabè, afin que cessent ces tueries d’innocentes populations qui n’aspirent qu’à une vie paisible.

En ces heures de consternation, de douleur et de deuil, j’exprime mes sincères condoléances aux familles des victimes, je les rassure de ma compassion.»  

Fait à Ouagadougou, le 22 janvier 2020 

Kadré Désiré Ouédraogo

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir