Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Après certains cadres du parti, ce sont des militants qui ont pris en otage le stade du 4-août ce dimanche matin à l’occasion d’une rencontre statutaire du parti pour réclamer la démission de l’actuel président, Eddie Komboïgo.

Chaises volatilisées, vitres de la salle Mathias Sanou brisées, militants en débandade, c’est la scène vécue ce dimanche 23 juin 2019 à l’occasion d’une rencontre statutaire du parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de l’ancien président Blaise Compaoré. Après l’annulation du congrès du parti qui était prévu se dérouler le 16 juin dernier, des cadres avaient organisé un point de presse pour dénoncer des «dysfonctionnements» au sein de la gouvernance du parti présidé par Eddie Komboigo. En effet, selon le député Yahaya Zoungrana, membre du Bureau exécutif du CDP, un an après l’élection du président Eddie Komboïgo, le parti connaitrait de graves crises. 

Ce dimanche matin, alors qu’une rencontre était prévue pour statuer sur la composition du Bureau politique nationale (BPN), une cohorte de militants a pris d’assaut les lieux pour exiger la démission du président actuel. «C’est depuis 2015 que nous avons constaté que Eddie Komboïgo veut s’accaparer du parti. Il était d’accord au départ pour ne pas être candidat mais on ne comprend pas pourquoi il tient coûte que coûte à sa candidature. Il a fait venir des personnes telles Achilles Tapsoba, Aboubacar Sawadogo, Moussa Nikiéma, alors que nous voulons des gens crédibles pour que le parti puisse gagner à la prochaine élection présidentielle. Tout ce que nous voulons, c’est la démission de Eddie Komboïgo », a laissé entendre Aziz Traoré, le meneur de cette fronde.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir