Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Le général de gendarmerie Djibril Bassolé, cerveau présumé du putsch contre les autorités de la Transition en 2015, a été évacué ce jeudi 6 mars 2019 en Tunisie pour des soins, informe un communiqué du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernent.

En Tunisie, l’ancien ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso qui était actuellement jugé dans le dossier du putsch avec plus de 80 autres personnes va recevoir, selon le communiqué, «des soins appropriés comme recommandés pars ses médecins traitants.»  

«Cette évacuation participe de la volonté du gouvernement de veiller au respect des droits des personnes accusées et de s’assurer que les conditions sont réunies afin que chaque accusé puisse répondre de ses actes et participer ainsi, la pleine et entière manifestation de la vérité», conclut le communiqué. 

L’ancien ministre burkinabè des Affaires étrangères, jugé actuellement pour le putsch manqué de 2015, était gravement malade et son état de santé ne cessait de se dégrader, selon ses proches.

Il souffrirait d’une maladie cardio-vasculaire qui a nécessité plusieurs hospitalisations dans des structures sanitaires de Ouagadougou. Il avait plusieurs fois demandé à se rendre à l’étranger pour une meilleure prise en charge.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir