Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Selon ce communiqué du ministère en charge de la justice burkinabè, l’audience du 7 mars 2018 devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré au Burkina Faso a été reportée au 28 mars. C’est en principe au cours de cette audience que la justice française se prononcera sur ladite demande formulée par le Burkina. 

« Par une correspondance en date du vendredi 9 février 2018, transmise aux avocats commis par l’État du Burkina Faso, le procureur général près la Cour d’appel de Paris informe que l’audience concernant monsieur Paul François Compaoré, prévue initialement le mercredi 7 mars 2018 est reportée au mercredi 28 mars 2018 à 14 heures. 

C’est au cours de cette audience que la chambre de contrôle de l’instruction de la Cour d’appel de Paris se prononcera sur la demande d’extradition formulée par le Burkina Faso et notifiée à monsieur Paul François Compaoré le 13 décembre 2017. 

Inculpé dans l’enquête sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, monsieur Paul François Compaoré a été arrêté le 29 octobre 2017 à Paris suite au mandat d’arrêt international lancé par la justice burkinabè, avant d’être placé sous contrôle judiciaire strict.

Ouagadougou, le 14 février 2018

Direction de la Communication et de la Presse / Ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique »

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir