Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

Dans un discours à la nation prononcé ce jeudi, le chef de l’État ivoirien a officialisé son intention de briguer un troisième mandat.

La pandémie à COVID19 a engendré la fermeture de nombreuses frontières aériennes et terrestres à travers le monde. Cette situation a bloqué de plusieurs Burkinabè à l'extérieur et entrainé l'arrêt de certaines activités. Le ministère des Affaires Étrangères, conformément à son rôle d'interface avec le reste du monde a entrepris des actions dans le mouvement exceptionnel des personnes et des biens. Alpha Barry et ses collaborateurs ont fait le point des opérations du département dans le cadre de la gestion de la pandémie aux hommes de média ce lundi 03 août 2020. 

Dans cette lettre ouverte,  l'écrivaine Mariam Dicko résidente au Burkina Faso, lance un cri d'alarme et exhorte tous les chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), à accorder toute l'attention requise à la situation "très explosive" que traverse le Mali.

Après le Mouvement du peuple pour le progrès (parti au pouvoir) et l'Union pour le progrès et le changement, les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont investi leur candidat pour l’élection présidentielle de novembre 2020. La cérémonie d'investiture a eu lieu ce dimanche 26 juillet 2020 dans une cuvette du palais des sports de Ouaga 2000 pleine à craquer.

Ce communiqué de presse du Réseau national de lutte anti-corruption est relatif à l'affaire Jean-Claude Bouda détenu à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Dans ledit communiqué, le Ren-Lac apporte un éclairage sur les débats de forme en cours et donne sa position de principe.

Mahamadi Kouanda a annoncé sa candidature à la présidentielle du 22 novembre pour le compte du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) après avoir vu son dossier de candidature invalidée lors des primaires de son parti. Il a aussitôt été suspendu -avec d'autres militants- pour non-respect des textes, des orientations du président d’honneur, récidive et indiscipline. Pour rappel, c'est Eddie Komboïgo qui a été désigné par le CDP pour le représenter à l'élection. 

Ce communiqué de presse du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) annonce un congrès du parti pour le 26 juillet. Au cours de la rencontre, Eddie Hyacinthe Komboïgo sera investi comme candidat du parti pour la présidentielle de novembre 2020. D’après le communiqué, sa candidature a été validée par l’ancien chef de l’Etat Blaise Compaoré, président d’honneur du parti. 

Dans cette lettre ouverte adressée au Président du Faso, Ablassé Ouédraogo, président de Le Faso Autrement, demande la clôture du dialogue politique  et l’ouverture d’un dialogue national inclusif pour trouver les solutions appropriées à la vie de la nation. 

Une session du conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso, a été reportée jeudi, à cause du boycott  de conseillers municipaux, reprochant au maire Bourahima Sanou, sa présumée proximité avec des sociétés immobilières.

Le cortège du président du Conseil supérieur de la communication (CSC),  Matthias Tankaono, est tombé dans une embuscade dans la région de l'Est ce dimanche 12 juillet 2020. 

Dans sa forme, le rapport est un document de 25 pages allant de l’introduction à la conclusion, sans tenir compte des annexes (8 annexes). C’est un document qui pose le contexte de la tournée des députés jusqu’aux recommandations en passant par un résumé des différents constats sur le terrain. Ce qu’il faut retenir est que, la partie recommandation, dont un élément fait tant couler tant d’encre et de salive, constitue 04 pages (21-24).

Sans surprise, le chef de l’État burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a été officiellement investi par son parti, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), samedi 11 juillet, pour briguer un nouveau mandat à la présidentielle de novembre 2020.