Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

© Peter Dejong / POOL / AFP/ Montage RFI

MONDE

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda a fait appel ce lundi 16 septembre contre le verdict qui blanchissait Laurent Gbagbo et son ancien ministre Charles Blé Goudé de crimes contre l’humanité.

Dans un communiqué, la magistrate assure que le procès en appel démontrera que la chambre de première instance a commis des erreurs de droit et de procédure.

En Côte d’Ivoire, les proches de Laurent Gbagbo parlent d’acharnement judiciaire. Pascal Affi N’Guessan, ancien Premier ministre de M. Gbagbo et président de l’aile dissidente du Front populaire ivoirien, l’ancien parti au pouvoir, parle de dilatoire juridique. L’objectif de cet appel est, à son avis, de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé loin de leur pays le plus longtemps possible et de les empêcher de prendre part à la vie politique de la Côte d’Ivoire.

Les deux hommes ont été reconnus non coupables de crimes contre l’humanité commis en 2010 et 2011 au cours des violences post-électorales qui avaient fait 3.000 morts en Côte d’Ivoire, et libérés sous conditions. Dans l’attente de la suite du procès, M. Gbagbo réside à Bruxelles, et M. Blé Goudé aux Pays-Bas.

Africanews