Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

MONDE

Après certains religieux et l'opposition malienne, c'est au tour du parti présidentiel, le Rassemblement pour le Mali (RPM, parti au pouvoir) de réclamer le limogeage du Premier ministre. Allant jusqu’à menaçer Soumeylou Boubeye Maïga et son gouvernement du dépôt d'une motion de censure à l'Assemblée nationale.


Pour justifier leur démarche, ces députés du RPM, évoquent «l’échec de la politique gouvernementale en matière de sécurité.» A eux s’ajoutent deux influents leaders religieux. Notamment l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali et le chérif de la localité de Nioro.

Tous les regards sont désormais tournés vers le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta, qui doit en partie sa réélection à la tête du pays à son Premier ministre. Va-t-il le sacrifier en le limogeant ? Ou va-t-il plutôt, contre vents et marées, lui renouveler sa confiance, en procédant simplement à un remaniement ministériel ? Difficile équation pour IBK dont la réponse est très attendue cette semaine.