Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

MONDE

De vrais visas américains, une fausse ambassade américaine en a délivrés pendant plus de dix ans. Des visas qui ont permis à leurs titulaires d’accéder aux territoires américain et européen. L’information a été publiée ce weekend par le Département d’Etat américain sur son site officiel.

 

Cette fausse ambassade était tenue dans un quartier populaire de la capitale ghanéenne par des « malfaiteurs ghanéens et turcs appartenant à un réseau criminel », dont un avocat ghanéen spécialiste du droit de l’immigration et du droit pénal.

Jusqu’à sa fermeture, cette fausse ambassade ouvrait chaque lundi, mardi et vendredi, avec pour signes distinctifs un drapeau américain flottant à l’extérieur et une photo du président Barack Obama à l’intérieur du bâtiment.

Le mode opératoire de ses occupants consistait en l’obtention, auprès d’agents corrompus de l’administration américaine, des documents vierges pour ensuite les remplir et délivrer les visas. Et pour faire la promotion de leurs business, ils procédaient, en plus de panneaux d’affichage, notamment à la ventilation prospectus ; et ce, même au-delà des frontières du Ghana, surtout en Côte d’Ivoire et au Togo. Par document établi, ils pouvaient percevoir environ 5 600 euros.

A ce jour, plusieurs suspects auraient été arrêtés, un ordinateur portable et un portable auraient été saisis. Et selon le Département d’État américain au total, 150 passeports de dix pays différents auraient été également retrouvés, comportant des visas contrefaits.

Signalons que la fermeture de cette fausse ambassade a eu lieu dans le cadre d’une plus vaste opération de lutte contre la fraude au Ghana. A l’occasion, une fausse ambassade néerlandaise aurait également été démantelée.