Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

MONDE

Un attentat-suicide perpétré dans la capitale somalienne en milieu d’après-midi du samedi 14 octobre a entrainé la mort d’au moins 276 personnes.

C’est sur le carrefour PK5 situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé grâce à ses magasins et hôtels, que l’explosion a été occasionnée par un camion bourré d’explosifs. L’hôtel Safari qui semblait être particulièrement visé, serait complètement détruit et cacherait encore des victimes sous ses ruines.

Selon Ibrahim Mohamed, un haut responsable de la police somalienne, «Il est très difficile d’avoir un chiffre précis parce que les corps des morts ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d’entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterrés ». Mais, dira-t-il, « nous avons confirmé pour l’instant 276 (morts), la plupart brûlés au point de ne pas être reconnaissables. Le bilan des morts peut être encore plus élevé, car il y a plus de 300 blessés, pour certains d’entre eux grièvement».

A noter que ce « pire attentat » survient seulement deux jours après la rencontre entre le chef du Commandement Afrique des États-Unis et le président somalien à Mogadiscio ; mais également deux jours après la démission surprise du ministre de la Défense et du chef de l’armée.

Si cet attentat n’a pas encore été revendiqué, les regards accusateurs sont tournés vers le groupe ultra-radical, Al-Shabaab qui a intensifié ces derniers jours des attaques contre les bases de l’armée dans le Sud et le Centre de la Somalie.

Et c’est justement contre les attaques meurtrières et les invasions de ce groupe, que l’armée somalienne travaille de concert avec la force de l’Union africaine (AMISOM) qui compte 20 000 hommes, mais aussi avec l’armée américaine. Cette dernière s’est davantage engagée militairement cette année en Somalie avec des frappes aériennes et avec l’aide à la formation des éléments de l’armée somalienne.